Vous êtes ici :
 

Qu'est-ce-que le nippon kempo ?

Le nippon kempo est un art martial japonais contemporain tout comme le judo, le karate, l'aikido parmi les plus connus. A son origine, le nippon kempo est un style précurseur du free fight ou mma moderne tel qu'on le connait actuellement. En effet, le nippon kempo regroupe dans son répertoire un ensemble très varié de techniques et d'approches de combat, comme les percussions de toutes sortes, les amenées au sol, les soumissions, etc. Une des particularités du nippon kempo réside dans le port de protections spécifiques qui permet de maintenir une parfaite intégrité physique chez le pratiquant. Les affrontements peuvent ainsi être pleinement engagés sans risque de blessure grave. Cette association du combat plein contact et de la sécurité des pratiquants fait du nippon kempo une discipline martiale bien à part.

Il y a trois grandes organisations de nippon kempo à travers le monde, le club de nippon kempo de La Terrasse représentant l'école nippon kempo kyokai sur le secteur.

Qu'y a t-il de si particulier dans l'école nippon kempo kyokai ?

Il s'agit de l'école de nippon kempo la plus traditionnelle de toutes. Son fondateur, Ryunosuke Mori Saiko Shihan, était un pédagogue, à la fois traditionnel et visionnaire, qui était très sensible aux enjeux auxquels l'homme moderne devait répondre. C'est ainsi qu'il organisa un système d'enseignement du nippon kempo permettant de faire interagir à la fois une technique de développement personnel (jiriki seido) et une technique de combat ouverte et réaliste. Cette association offre aux adhérents de l'école kyokai la possiblité de retrouver à chaque instant les éléments qui lui permettront une progression en tant que combattant comme en tant qu'Homme, le tout lui permettant d'évoluer dans un cadre intégrant les codes vertueux prônant le savoir vivre d'une société épanouie : comme la gaieté et la moralité (yoki otoku).

Comment le nippon kempo est-il pratiqué ?

Le nippon kempo est pratiqué selon différents axes de travail.

  • Des exercices de condition physique spécifiques (Tabata, HIIT, etc.)
  • Des exercices traditionnels de techniques fondamentales (kihon, etc.)
  • Des exercices de conditionnement technico-tactique (kihon kumite, etc.)
  • Des exercices de conditionnement mental
  • Des formes codifiées (kata)
  • Des combats (sorangeki, kurangeki, jiturangeki)
  • Des compétitions (kata jiai, bogu jiai)

 

 
 
Auteur : Cyrille Cuny Shihan Nippon Kempo Kyokai
Président et entraîneur du club de nippon kempo de La Terrasse